La Floride et le permis de conduire international

L’État de la Floride, dans sa grande sagesse (sic), a adopté une loi exigeant depuis le 1er janvier dernier que tous les non-résidents des États-Unis circulant sur ses routes soient munis d’un permis de conduire international. Selon cette nouvelle loi, tout visiteur étranger devrait dorénavant se procurer ce permis dans son pays d’origine avant le départ, s’il souhaite se rendre en Floride en voiture ou en véhicule récréatif, ou simplement louer une auto sur place.

Toutefois, la mise en application de cette étrange mesure vient tout juste d’être reportée. En effet, le Département de la sécurité routière et des véhicules motorisés de la Floride a annoncé devoir d’abord s’assurer que cette réglementation, qui pénaliserait les conducteurs étrangers ne possédant pas de permis international, ne constitue pas une infraction aux conventions internationales sur la circulation routière auxquelles les États-Unis ont adhéré.

Bien que la mise en application de la nouvelle loi soit remise à plus tard, il convient de suivre ça de près pour ne pas se retrouver dans le pétrin si jamais la Floride passait finalement aux actes. Au Québec, il est très facile de se procurer ce permis si vous détenez un permis régulier. Il s’agit simplement de se rendre dans l’un des bureaux de CAA-Québec, seul organisme officiellement habilité à le délivrer. Il en coûte 25$, et il est émis sur-le-champ. Mais avouons tout de même qu’on se passerait bien de ces nouvelles tracasseries tatillonnes dont on arrive mal à comprendre la raison d’être.


Guides Ulysse vous recommande:
 Floride                                                                                      Floride – Florida
                                          

 

Découvrez aussi tous nos chapitres sur Disney World et Orlando




1 commentaires pour “La Floride et le permis de conduire international”
  1. 1 Daniel

    IL faut ajouter que ce n’est pas une question de langue du permis: cette exigence s’appliquent à tous ceux qui ne résident pas aux USA, comme les Ontariens, les Australiens et les Albertains, par exemple, dont le permis de conduire est en aussi bon anglais que le permis de conduire floridien.

Commentez cet article