Chic, on va au musée!

« Comment je m’habille? », voilà la question qui préoccupait Katerine-Lune alors qu’elle parcourait sa garde-robe des yeux – tout excitée – mercredi dernier. Fallait trouver quelque chose de chic, mais confo. Elle n’avait aucunement l’intention de compétitionner avec toutes les fashionistas qui nous entoureraient, mais souhaitait tout de même être à la hauteur.

Crédit photo : Nathalie Rivard

Soir de bal? Pas du tout! Virée au musée. Nous avions rendez-vous avec Jean Paul Gaultier. C’est lui-même qui nous a accueillies à l’entrée de l’exposition – Katerine-Lune, Nathalie et moi  –, comme en témoigne cette photo :

Loin de la rétrospective chronologique, l’expo se présente plutôt sous forme de tableaux. Un choix qui reflète les désirs du designer de mode. On sent d’ailleurs sa personnalité, ses valeurs, sa belle folie, tout au long de l’exposition. C’est ce qui rend la visite encore plus riche, intéressante. Au-delà de ses créations, on découvre l’homme, son œuvre, son non-conformisme, son humour, son approche de la vie. Une vie et une carrière que nous avons réellement pris plaisir à découvrir d’un tableau à l’autre.

Quand on pense à Jean Paul Gaultier, on pense inévitablement rayures et matelots. Mais même si sa collection « Ligne marinière » – inspirée entre autres par nul autre que Popeye le vrai marin – peut sembler plutôt conventionnelle…

Crédit photo : Nathalie Rivard

…il trouve toujours le moyen de mettre son originale touche perso. Comme lorsqu’il joue sur la permutation des genres en faisant des allers-retours entre le masculin et le féminin. Vous voyez la robe faite de tricot de soie et de (vraies) plumes d’autruche à gauche sur la photo ci-dessus? Eh bien, c’est un homme qui l’a portée sur la passerelle! Ce qui n’a tout de même pas empêché la princesse Caroline de Monaco de la revêtir par la suite.

Jean Paul Gaultier a aussi eu un immense succès avec la jupe pour homme (à droite) qu’il a réintroduite dans la garde-robe masculine en 1984 : 3000 pièces vendues dès le premier été!

C’est également lui qui a fait du corset un vêtement (sexy) symbolisant la liberté plutôt que la torture. Il faut dire qu’étant portés par Madonna ses corsets sont drôlement bien servis!

Le designer a beaucoup collaboré avec la reine de la pop, imaginant ses vêtements de scène comme parties intégrantes de ses spectacles.

Crédit photo : Nathalie Rivard

Au-delà de ces classiques, Jean Paul Gaultier est aussi reconnu pour créer des collections qui ne laissent pas indifférent(e)s.

Des idées aux tissus, on se rend compte de création en création – 140 sont exposées au total – que Jean Paul Gaultier a définitivement le sens du punch!

Je ne vous raconterai pas tout, question que vous puissiez vous amuser et vous laisser surprendre pendant votre propre visite. Cela dit, je me permets de vous offrir en rafale trois tableaux. Au hasard. Parce qu’honnêtement, ils ont tous attiré notre attention!

1. L’une des collections met l’accent sur des tissus comme la résille, le lurex, le néoprène, le cuir… des matières qu’on associe plus naturellement aux sex-shops qu’aux podiums. On y retrouve entre autres la pièce Prêt-à-baiser, une combinaison intégrale ultra-moulante dans laquelle s’est un jour glissée Catherine Ringer des Rita Mitsouko. Lorsque notre guide nous a décrit les matériaux utilisés pour créer la pièce, résille et lurex, Katerine-Lune n’a pu s’empêcher de penser tout haut : « “Lurex”, ça ressemble à “Durex”! »

2. « Je porte chance aux actrices », a dit un jour Jean Paul Gaultier. Catherine Deneuve et Marion Cotillard doivent probablement lui donner raison. Elles ont toutes deux eu la chance de réclamer un Oscar vêtues d’une de ses créations : Robe au cœur saignant pour Catherine (à gauche) et une robe de la collection  « Sirènes » pour Marion (à droite).

Crédit photo : Nathalie Rivard

3. Difficile de ne pas craquer pour les collections 100% peau! Le corps écorché, porté par Mylène Farmer, le « système sanguin » qui a recouvert le corps de Cate Blanchett, une pièce en trompe-l’œil qui a « habillé » Naomi Campbell et la collection « Tatouages » :

Crédit photo : Nathalie Rivard

Nous avons eu la chance de faire le tour de La planète mode de Jean Paul Gaultier en compagnie de Céline Brodeur, l’un des 10 guides du Musée des beaux-arts dédiés à cette expo. Si vous en avez le temps, optez pour la visite guidée. Secrets et anecdotes garantis!

Quoi ?La planète mode de Jean Paul Gaultier 

Où ? Musée des beaux-arts de Montréal

Quand ? Du 17 juin au 2 octobre 2011


Ulysse vous suggère le guide suivant :

On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs.

24,95$

Découvrez tous nos guides sur Montréal.

Ce contenu a été publié dans Activité intérieure, Expositions, Montréal, Musées, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Chic, on va au musée!

  1. Karine Charbonneau dit :

    @Katerine-Lune: Je n’en doute pas deux secondes! ET, wow! Je suis ravie d’avoir la confirmation de quelqu’une qui travaille à la boutique du musée! 🙂

  2. Afin de ne pas passer pour le seule coquette, j’ai vérifié auprès d’une de mes amies qui travaille à la boutique du MBA et elle me disait qu’un de ses plus grands plaisirs était de regarder les tenues vestimentaires des visiteurs de l’expo. Elle soulignait que les gens font réellement un « effort » pour se vêtir différement pour voir cette expo-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.