Un pique-nique de fée

Dans l’auto. Le panneau de signalisation : Ferryland, 42 km. Calcule rapide, les fées, leur terre et moi serons réunies dans 20 minutes (pour celles pas très fortes en maths, 42 km à 120 km/h!). Tourne à droite et hop! Devant moi une auto qui roule… à 40 km/h. Calmons-nous les nerfs, miss citadine : nous sommes à Terre-Neuve!

Si mon pied était sur l’accélérateur, c’est que la faim me tenaillait l’estomac et que j’avais bien hâte d’arriver au Lighthouse Picnics, situé à une heure de Saint-Jean, la capitale. Il y a, au bout du village de Ferryland, un phare et la maison du gardien. En 2001, la municipalité demande à ses 529 habitants de soumettre des projets pour occuper l’édifice décrépit. Une native du village qui est allée cuisiner dans les restaurants d’Écosse (on l’aime déjà!) propose de rentrer au bercail et de récupérer l’édifice.


« Faire des pique-niques a toujours été une tradition à Terre-Neuve. Soit par les familles qui partaient pour la journée cueillir des baies, soit par les hommes qui travaillaient dans le bois. J’avais envie de réinventer avec cette coutume », explique, avec ses yeux pétillants, Jill Curran, la propriétaire. Cette cuisinière prépare donc, dans l’ancienne maison du gardien du phare, des paniers de pique-nique remplis de délicieux sandwichs, salades et gâteaux. Les gens armés de leur couverture sont ensuite invités à s’asseoir à l’extérieur dans l’herbe et à admirer le paysage. Avec une vue de 360 degrés, j’y ai aperçu une baleine qui s’amusait dans l’océan. Partout autour du phare sur la péninsule, les familles et amis croquaient à pleines dents dans leur sandwich au poulet-curry-mangue et amandes ou jambon-brie-pommes. Allongée dans l’herbe avec le soleil qui me chauffait le bout du nez, j’ai apprécié les doigts de fées qui avaient préparé le délicieux gâteau au pain d’épice et caramel.

La cuisine située à l’intérieur du phare. Tout est fait sur place.

« C’est tout un casse-tête d’avoir un restaurant ici. Tout est fait sur place tous les jours, y compris le pain. Je dois apporter l’eau, rapporter tous les déchets au village. Mais je me sens privilégiée d’attirer des touristes dans mon village natal et de leur faire découvrir la beauté des lieux », philosophe Jill Curran. Il est d’autant plus important pour elle de redonner vie à cet endroit puisque sa grand-mère y est née.

Lighthouse Picnics
Ferryland, Terre-Neuve
709-363-7456 
Le Lighthouse Picnics fermera ses portes le 25 septembre et accueillera de nouveau les visiteurs à compter de la fin mai 2012.

Ce billet fait suite à une invitation de Newfoundland and Labrador Tourism et Restaurant Association of Newfoundland and Labrador.

 


Ulysse vous suggère le guide suivant:
Provinces atlantiques du Canada


Ce contenu a été publié dans Canada, Terre-Neuve, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.