Véronique à La Ferme

La jolie vue de l'hôtel La Ferme

Je suis une urbaine.  L’équitation, les odeurs fortes, les plaisirs agricoles, les grandes bottes et les salopettes, très peu pour moi. Et pourtant, je retournerais à La Ferme n’importe quand.

La Ferme, c’est le troisième volet du vaste projet du Massif de Charlevoix, qui vise à développer la région, après la montagne et le Train du Massif (un très beau produit que j’ai eu la chance d’essayer le printemps dernier et qui rend fier de son pays!). Donc voilà, depuis le 21 juin dernier, l’hôtel La Ferme est né.

Sur l’ancien site de la plus vaste ferme en bois au Canada, à distance de marche du village de Baie-Saint-Paul, l’hôtel La Ferme est beau, très beau. Pourquoi? Pour plusieurs raisons:

– Les champs entourant l’établissement font étrangement penser à la savane. Je ne saurais expliquer pourquoi, – les vastes espaces? les herbes au vent? les arbres courts? – c’est la première idée qui m’est venue.

– Les espaces sont pensés pour que les très jolis paysages soient vus. Les restos et leurs terrasses sont orientés vers le fleuve que l’on aperçoit au loin, au bout des champs.

La déco originale de La Ferme

– Au lieu d’un gros bâtiment, ce sont cinq pavillons hôteliers offrant au total 145 chambres qui forment La Ferme.  Ces derniers sont décorés parfois de façon moderne, parfois zen, parfois plus rustique, mais avec grand goût. Vraiment.

– Tout à La Ferme est original. Et les références  à l’univers agricole qui se trouvent dans la déco y sont pour beaucoup. Une pince à foin et des bouteilles de lait transformées en lampe ou des caisses de bois en guise de tablettes? Oui mesdames.

Et à La Ferme, on aime beaucoup :

– Les noms des pavillons et des restaurants – Les Labours, La Bergerie, Le Clos – mi-agricoles, mi-poétiques.

– Que tout, je dis bien TOUT soit fait au Québec: des draps au meubles, des toiles aux éviers. «Seuls les téléviseurs ne sont pas faits ici», assure Ann Pepin, au marketing de l’hôtel.

– Les clins d’oeil trouvés ici et là, comme les pictogrammes d’hommes et de femmes devant les salles de bain…qui portent des bottes (!), ou les affiches «Prière de ne pas déranger» à accrocher à la porte et qui sont drôlement plus originales que celles auxquelles on est habituées.

– La bonne humeur des employés. À La Ferme, on dirait que tout le monde est heureux du projet et des emplois créés. Les employés froids et bêtes? Ce n’est pas à La Ferme qu’on les trouve.

– Les chambres pour tous les goûts: familiales, romantiques, pour solitaires qui désirent vivre quelques jours de retraite, et même, pour backpackers! Oui, on trouve à La Ferme 12 dortoirs de quatre lits avec casiers. Évidemment, le prix de location est moins cher que pour une chambre complète. «Cela plaira sûrement aux skieurs», croit Ann Pepin. Et aux groupes d’amies aussi!

On aime moins:

– Chercher un défaut à La Ferme, c’est presque comme chercher une aiguille dans une botte de foin (issshh), la cuisine du très joli restaurant Les Labours m’a semblée plutôt inégale. La déco y est, l’accueil aussi, le concept de cuisine centrale où on regarde s’affairer l’équipe est génial et même le responsable de la place, Frédéric Poitras, un ancien du Cercle, à Québec, promet. Pourtant, si l’entrée et le dessert goûtés étaient savoureux, les deux plats principaux l’étaient moins. Mais bon, avouons que lors de notre visite, le resto en était à sa toute première soirée. Laissons la chance aux coureurs.

Les projets sont nombreux à La Ferme: des salles de massages, une salle d’exercice, des bains extérieurs, un café où l’on trouvera des produits du terroir, une vaste salle de spectacles qui offrira une programmation variée, et des événements divers sont à venir.

La Ferme de Baie-Saint-Paul, à mon oeil à moi, c’est la plus chic des fermes!

 

Ulysse vous recommande :
Charlevoix, Saguenay, Lac-Saint-Jean

 

 

 

 

 

 

Découvrez tous nos guides sur le Québec

 

Ce contenu a été publié dans Charlevoix, Hôtel, Québec, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *