Un petit SUP pour garder la forme ?

Crédit photo : Kayak sans frontière

Vous avez vu mon nouveau jouet ?  Il s’appelle petit Billy et je suis folle de lui !  Sur sa coquille, je salue le soleil sur mon lac du printemps jusqu’en novembre.  En hiver, je visite ses cousins du sud pour découvrir de nouvelles contrées.  En mai, je prévois le monter pour surfer sur la vague à Guy de Ville Lasalle.  Je caresse même le rêve de joindre les rangs d’un groupe de SUP yoga et de SUP fitness !

 

Le Stand Up Paddle board (SUP) gagne en popularité un peu partout en

crédit photo : Nathalie Pelletier

Amérique, surtout dans les destinations soleil, mais aussi au Québec.  C’est un peu comme le croisement entre le kayak et le surf. Debout sur une grande planche, on avance à l’aide d’une pagaie.  L’image rappelle entre autres les radeaux de bambou populaires en  Thaïlande mais le SUP moderne est né dans les années 60 quand des surfeurs hawaïens ont commencé à pagayer sur de longues planches de surf pour photographier les touristes sur l’eau. Depuis, on ne cesse de trouver de nouvelles façons d’utiliser la planche en question.

 

J’ai longtemps hésité avant d’acheter mon petit Billy.  Je trouvais l’activité un peu pépère jusqu’à ce que Hugo Lavictoire de Kayak sans frontière m’indique que je pouvais aussi surfer la vague avec un SUP.  L’image du surfeur musclé des îles du sud m’a presqu’aussi rapidement convaincu que celle des clubs de filles pratiquant le yoga et la musculation sur leur planche, au lever du jour.  MAGIQUE !

 

Mon ami Daniel a ensuite scellé mon choix en me racontant qu’il utilisait son SUP comme un kayak, en camping.  Il attache un sac imperméable sur sa planche et part à l’aventure pendant plusieurs jours sur les rivières du Québec. Il a ainsi plus de liberté de mouvement et une meilleure vision du paysage. En portant des bottillons et une combinaison de néoprène (wetsuit), il arrive à sortir pendant au moins six mois de l’année. Mon petit Billy est donc superbement versatile !  Découvrir de nouveaux paysages, me mettre en forme, méditer et vivre l’adrénaline du surf… Wow !  Je suis conquise !

 

Le pays regorge de plans d’eau où vous amuser.  Chez Kayak sans frontière, on vous offre des cours d’initiation pour vous familiariser avec les techniques à pratiquer en eau vive et lors de la descente de rivière. Vous trouverez aussi des renseignements utiles sur le site de SUP FIT Québec.


Ulysse vous recommande:
Kayak de mer au Québec – Guide pratique

 

 

 

 

 

 

Découvrez aussi tous nos guides de Plein air

Ce contenu a été publié dans Canada, Sport, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un petit SUP pour garder la forme ?

  1. Alain dit :

    Le SUP devient de plus en plus à la mode. Etant sur la côte basque en France, je vois de plus en plus de monde qui pagaie sur son SUP.
    Une bonne alternative au surf, pour les gens moins habilles.

  2. camping dit :

    Génial! Avant de lire l’article, j’avais moi aussi cette vision du SUP comme un sport plutôt « pépère », mais rien que la première photo de l’article fait rêver et tout le reste de l’article donne envie de s’y mettre et de se procurer un « petit Billy »! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.