Le Mexique sans bikini

Guanajuato

La jolie ville de Guanajuato

C’est l’hiver, il fait -1000 et les rêves d’évasion se font plus pressants. Le premier réflexe de la plupart d’entre nous est de rêver de plages, d’eau turquoise et de palmiers et pourtant, au coeur des destinations soleil se cachent bien d’autres trésors. Lors de mon dernier voyage au Mexique, décidée à découvrir les villes coloniales, j’ai volontairement omis de mettre dans  ma valise serviette de plage et bikini. Incursion au centre du Mexique.

Au départ de Mexico (qui vaut elle aussi le détour), il faut faire cinq heures d’autobus pour se rendre à Guanajuato. Il existe des autobus de luxe au Mexique; banc plus confortables que mon divan, wifi gratuit et diffusion de films, qui contribuent à rendre le voyage fort agréable.

J’arrive de soir à Guanajuato et me rends à l’Hôtel Boutique Quinta las Acacias, une résidence du 19ième siècle nichée au coeur des rochers. Les chambres sont décorées selon des inspirations européennes ou mexicaines et le matin, il faut prendre le temps de découvrir le joli jardin en étages autour duquel les 17 chambres sont installées. Ici, l’accueil est fort attentionné et je suis surprise qu’on me réponde dans un très bon français: trois des quatre réceptionnistes ont passé plusieurs mois à Paris.

Hôtel Quinta las Acacias

Hôtel Boutique Quinta las Acacias

C’est le lendemain que je réalise toute la splendeur de l’endroit où je me trouve. Du haut d’un bélvédère, au milieu des montagnes, la ville semble être dessinée aux crayons de couleurs tellement elle est multicolore. De toute beauté!

En 1549, Guanajuato est fondée par les Espagnols puis, elle se développe rapidement au 18ème siècle en raison de ses mines d’or et d’argent. D’ailleurs, ces dernières, dont quelques-unes sont encore actives, sont maintenant une attraction touristique et il est possible d’en visiter certaines et d’entrer au coeur de la terre. Aussi, les nombreux tunnels de la ville, à même le roc, font la réputation de Guanajuato et attirent les curieux qui y passent en voiture. Pour son importance historique et ses mines, la ville est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988.

Il ne faut pas oublier non plus, ce qui fait de Guanajuato ce qu’elle est: son campus universitaire qui voit évoluer 33 000 étudiants chaque année. D’ailleurs, il est possible d’y croiser des Québécois puisque l’établissement organise des échanges avec l’école d’architecture de Québec. Cette vocation universitaire fait que Guanajuato regorge de restaurants, de bars, d’activités culturelles et d’animation. J’y serais bien restée quelques jours de plus pour découvrir davantage sa scène gastronomique et son nightlife!

Morelia et ses alentours

J’avais souvent entendu parler de Morelia. On m’avait dit d’elle qu’elle était jolie et que l’ambiance y était fort sympathique. À partir de Guanajuato, après 90 minutes de route, m’y voilà. Ici, on a affaires à une grande ville où vivent près d’un million de personnes.

Morelia, construite par les Espagnols au 16ème siècle, est considérée comme une des plus belles villes coloniales du pays. Elle se trouve, elle aussi, sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Une simple promenade dans son centre-ville permet d’en mesurer la richesse historique: au centre, sa cathédrale du 17ème et 18ème siècle et autour, un parc, une école de musique, des centres culturels, des restaurants et des terrasses.

Hôtel Villa Montana

Hôtel Boutique Villa Montana

À Morelia, c’est l’Hôtel Boutique Villa Montaña qui m’accueille, un lieu à couper le souffle, tout simplement. L’établissement est un peu loin du centre-ville, mais en quelques minutes de taxi, on y est. Et franchement, la beauté de l’endroit en vaut le coup. Rappelant les demeures aristocratiques mexicaines du 20ème siècle, les bâtiments de Villa Montaña surplombent Morelia, offrant une superbe vue. C’est un Français, le compte Philippe de Reiset, qui est propriétaire de l’hôtel. Il y a plusieurs années, après être tombé en amour avec les lieux, il a décidé de s’y installer. Dans les magnifiques jardins se trouvant devant chaque chambre et autour de la piscine, on trouve des oeuvres d’art qu’il a rapporté de son château(!) et d’un peu partout à travers le monde. Et que dire des 36 très grandes chambres? Charmantes! A vrai dire, il est difficile de s’arracher aux lieux, mais un matin, je décide de partir explorer les environs que l’on m’a vantés.

Lac Patzcuaro

Lac Patzcuaro

Avec un guide, je me rends donc à Patzcuaro, à 45 minutes de Morelia, un endroit qu’on m’a désigné comme un trésor encore peu connu du centre du Mexique. Autour du bucolique lac Patzcuaro, je découvre une petite ville typiquement mexicaine, mais qui ressemble à l’image que je me fais du Portugal et de ses toits de terre cuite. Après une balade dans le joli centre, où on trouve une basilique, un marché, des musées et des terrasses, nous nous arrêtons pour un lunch à l’Hôtel Posada La Basilica qui offre la meilleure vue sur la ville. Puis, il faut faire un tour au petit kiosque tout près ayant pignon sur rue depuis 1905 et où on trouve, selon certains, la meilleure crème glacée de la région (essayez celle à la tequila!).

Vue de l'Hôtel Posada Basilica, à Patzcuaro

Vue de l’Hôtel Posada Basilica, à Patzcuaro

Pendant ce voyage au coeur du Mexique, j’ai découvert une chaîne d’hôtels qui me parait être la meilleure option pour découvrir le pays en grand, j’ai nommé: Hoteles Boutique de Mexico dont font partie Quinta Las Acacias et Villa Montaña. La chaine regroupe une trentaine d’hôtels à travers le pays, tous de propriétaires privés mais rassemblés sous le Hotelesmême nom par un charme certain, une qualité de service irréprochable et des sites qui font rêver. D’ailleurs, c’est une sympathique Québécoise qui partage sa vie entre le Mexique et le Québec, Sylvie Laitre, qui s’occupe des communications des Hoteles Boutique. Ne le cachons pas: le luxe, ça se paye, mais il vaut la peine de vérifier ces hôtels avant le départ puisque certains établissements sont étonnement accessibles, entre autres, à Mexico et Isla Holbox. De mon côté, je me promets de découvrir d’autres hôtels de Hoteles Boutique lors de ma prochaine escapade au Mexique, que ce soit près de la mer ou en son centre, avec ou sans bikini.

http://www.hotelesboutique.com/en/

Guide Ulysse vous recommandent :
Mexique, guide culturel

 

 

 

 

 

Découvrez aussi tous nos guides sur le Mexique

Ce contenu a été publié dans Destinations soleil, Hôtel, Mexique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le Mexique sans bikini

  1. Daniel dit :

    Merci de mettre de l’avant ce Mexique colonial qui recèle une incroyable richesse culturelle, souvent ignorée. Pourtant ce n’est pas loin de Montréal. De plus, on y découvre que les Amérindiens qui vivaient là avaient pu, eux, développer une civilisation évoluée, parce qu’ils n’avaient pas à lutter pour leur survie, jouissant d’un excellent climat et d’une agriculture fertile. Quand on ajoute à cela les splendides églises construire par de fameux architectes espagnols, ça fait de son voyage dans l’Altiplano mexicain un fascinant périple dans l’histoire. Le Guide Bleu Mexique sera alors probablement le plus fidèle compagnon. http://bit.ly/XI8tmZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.