Week-end tout blanc au mont Sainte-Anne

De la neige, du traîneau à chiens, de la nourriture du terroir, du repos et des dodos dans un condo-hôtel: si c’est ce que forment les voyages au Québec de nos cousins français, façon «ma (luxueuse) cabane au Canada», alors soudainement je comprends et accepte cette vision romanesque de mon pays. Retour sur une courte, mais amusante fin de semaine au pied du mont Sainte-Anne, à 30 petites minutes de Québec.

2 1 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Direction: le Château-Mont-Sainte-Anne

La route pour se rendre à Beaupré au départ de Québec est déjà charmante en soi; le spectacle de la chute Montmorency glacée, l’impressionnante basilique Sainte-Anne de Beaupré (il faut s’y arrêter et entrer admirer ses splendeurs dorées), le pont de l’île d’Orléans souvent dissimulé derrière la grisaille ou la neige folle, puis les pistes immaculées semblant glisser doucement sur le dos du mont Sainte-Anne.

C’est littéralement au pied de la montagne de 803 mètres que le Château-Mont-Sainte-Anne prend place et travaille à s’élever de manière toujours plus chaleureuse et invitante. Depuis 5 ans en fait, des rénovations majeures s’appliquent à revamper l’immeuble des années 80 (les rénovations de 40 millions devraient être complétées d’ici deux ans). Aujourd’hui, le concept «ski-in ski-out» permettant d’enfiler ses skis au bas des pentes tout de suite après avoir ouvert la porte de sa chambre prend tout son sens. Les chambres de l’hôtel se sont majoritairement transformées en condominiums (à vendre et à relouer; ce sera le cas pour la totalité d’entre elles en 2018). Et la maquette mettant en scène les transformations à venir insiste sur le futur spa nordique placé au pied des pentes, le nouveau centre aquatique, la façade réinventée et le joli lobby à venir.

Dans notre chambre douillette de l’Espace Nordik, nous avons l’impression d’être au chalet et même à la maison. La cuisinette nous permet de nous faire à manger si on en a envie, la vue sur la nature est agréable et l’endroit est aussi accueillant que relaxant.

(Tarifs et réservations: http://www.chateaumontsainteanne.com/fr/)

Du traîneau à chiens pour les néophytes (tel que nous)

Si nous nous trouvons au paradis du ski, c’est pourtant l’expérience du traîneau à chiens en duo que nous choisissons de tenter. À moins de 5 minutes de marche de notre chambre, Bruno Saucier, maître guide chez Secrets Nordiques, nous attend le sourire aux lèvres et l’amour des chiens tatoué en plein coeur. La journée est douce et la neige semble parfaite pour apprendre à conduire un traîneau tiré par 6 beaux chiens nordiques.

Si je suis un peu nerveuse (c’est que, oui, il existe des Canadiennes n’ayant jamais fait de traîneau à chiens!), notre guide a le don de me faire sentir rapidement en confiance par ses instructions claires et précises. Notre sortie sera douce, assure-t-il, car nous emprunterons la piste classée «familiale». Et les chiens sont si heureux d’aller courir avec nous!

Sur notre traîneau, mon copain et moi nous relayons aux commandes quelques fois au cours de cette promenade d’environ une heure. Lorsque je conduis et que je dicte les ordres à «mes» chiens, je me sens comme Toby, le héros du film de chiens de traîneau ayant marqué mon enfance. Guider ces 6 chiens motivés au possible s’avère plus facile que ce à quoi je m’attendais. La nature tout autour prend soudainement une signification particulière et le lien que je réussis rapidement à créer avec ces magnifiques bêtes me prend au coeur.

Au retour, nous visitons le village canin, là où le groupe de 65 chiens réside en permanence, logiquement divisé par meute. Ici, les chiens sont d’un calme impressionnant et sont tous aussi magnifiques les uns que les autres. Habitués aux visites d’humains (les gens qui ne sont pas des clients de Secrets Nordiques peuvent visiter le village canin de mai à octobre), la vie au village se déroule normalement pour ces beaux chiens socialisés et affectueux.

Après être tombé en amour avec la horde de tout nouveaux chiots et en avoir appris un peu plus sur l’attitude, les commandes vocales, les signes de communication, les sentiers, l’équipement et les diverses activités proposées sur place (traîneau à chiens, ski-joring, trottinette, ski de fond ou ski alpin à un ou deux chiens, cours de cani-cross en été…), le chocolat chaud et les galettes à la mélasse persistent à me faire retomber en enfance.

(Tarifs, horaire et réservations: http://www.lessecretsnordiques.com/)

Détente et après-ski

Du Spa Château-Mont-Sainte-Anne, je ne retiens que l’essentiel: cette heure de massage se hissant au sommet de la liste des soins les plus réparateurs et vivifiants m’ayant été donné de recevoir, par une masseuse visiblement passionnée par son métier avec qui j’aurais discuté bien-être en mise en forme pendant des heures.

Des moments de détente le corps plongé dans l’eau chaude d’un des deux jacuzzis en plein air à ceux passés près du feu du bistro NORDIK – bouteille de vin, belle ambiance d’après-ski et plats réconfortants compris -, chacun de ces moments purement québécois furent emplis de douceur. Comme quoi il n’est pas toujours nécessaire d’aller très loin pour se sentir en voyage.

 Ulysse vous recommande :
  

Ce contenu a été publié dans Canada, Gastronomie, Hôtel, Québec, spa, Sport, Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × un =