La carte Passeport éco: écologique et économique!

carte_Passeport_EcoJ’ai reçu un communiqué annonçant la création de la carte Passeport éco, la première carte de réduction de ce genre donnant accès, à moindre coût, à des produits et services d’entreprises écologiquement et socialement responsables. Coûtant 25$ et renouvelable annuellement, cette carte – faite en bois! – a été lancée en février dernier et est en pleine expansion, nous dit-on. Elle est déjà acceptée dans plus d’une centaine de commerces, dont sept entreprises touristiques à ce jour, me suis-je empressée de vérifier.

Ça me rassure qu’on ait pensé aux voyageurs! Pour le moment, des réductions sont accordées aux endroits suivants:

À la vie au vert à Saint-Paulin
Auberge de la Rivière Saguenay à La Baie
Auberge l’Autre Jardin à Québec
Auberge Le Baluchon à Saint-Paulin
B & B Couette et Chocolat à Montréal
Expéditions Monde à Montréal
L’École Buissonnière à Pigeon Hill à Saint-Armand

Afin d’en savoir plus et pour obtenir la carte Passeport éco, consultez le site www.passeporteco.ca ou appelez au 514 623-7350.

Tout sur les canneberges!

Canneberges-2-AMP

Récolte de la canneberge. Crédit: Anne Marie Parent

Canneberges-1-AMP

Visite d’une cannebergière. Crédit: Anne Marie Parent

J’ai visité cette fin de semaine le Centre d’interprétation de la canneberge à Saint-Louis-de-Blandford, capitale québécoise de la canneberge, dans la région des Bois-Francs (Centre-du-Québec). Jusqu’au 17 octobre, on peut tout savoir sur ce petit fruit rouge aux riches propriétés antioxydantes: son histoire, sa fascinante récolte (champs inondés pour que les canneberges flottent et se ramassent plus facilement) et ses nombreux produits dérivés, du jus à la gelée, en passant par les tartes et même le savon! Après la visite commentée du centre (les guides sont passionnants!), on part faire un long tour de voiture tirée par un tracteur chez un producteur voisin. On voit les champs inondés, tandis que notre guide continue à expliquer la méthode de cueillette. J’ai retenu qu’à ce jour, on compte 17 cannebergières écologiques dans la région (les producteurs n’y emploient pas d’herbicides ni de pesticides).

Cette visite agrotouristique est très sympathique et instructive. Les gens des environs se font un plaisir de travailler comme guides pendant trois semaines. Les retombées locales sont importantes pour la région, d’autant plus que la période d’ouverture de ce centre d’interprétation a lieu en même temps que l’événement Balade gourmande, qui se terminait le 10 octobre. Une vingtaine de producteurs et d’artisans accueillaient les visiteurs. Le point de départ de ce circuit se faisait au pavillon du Parc du mont Arthabaska, à Victoriaville, d’où le panorama est magnifique. On peut voir à cet endroit la maison écologique construite par l’équipe de la série télévisée Le rebut global.

Bilan: belle fin de semaine à saveur régionale!

Ce contenu a été publié dans Gastronomie, Général, Hébergement, Québec. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.