Partager un lit, une expérience de vie…

Non, il ne s’agit pas d’une histoire de drague. On connaissait déjà le couchsurfing, soit l’expérience de loger gratuitement chez des inconnus offrant un divan (couch) aux voyageurs. Dans la même veine, mais créé au Québec, le projet Extracama  («lit en extra» en espagnol) vise aussi à faire le lien entre les voyageurs et la population locale. En gestation depuis plus d’un an et bénéficiaire de trois bourses, le site Extracama.com est depuis peu en ligne et fonctionnel. Il permet de voyager autrement et de sortir des sentiers battus en découvrant la culture locale par un contact direct avec la population. Basé sur le principe de l’échange, de la rencontre et de la convivialité, Extracama.com propose à la fois des possibilités d’hébergement et diverses activités, animées par des gens du pays visité. Double avantage pour les voyageurs : le séjour ne leur coûte pas cher et ils ont un contact direct avec des gens de la place qui leur font découvrir des coins rarement touristiques – bord de mer isolé, bistrot du coin, quartier sympa… – et même leurs spécialités culinaires!

Comment ça fonctionne?

En se rendant sur le site Extracama.com, les voyageurs choisissent parmi les offres d’activités et d’hébergement proposées par les gens de la région souhaitée. Une fois la demande de réservation envoyée et acceptée, Extracama met voyageurs et hôtes en contact.

Lancée par les Montréalais Marie Bolduc-Béliveau et Yannick Gervais, ciné-conférenciers fondateurs des Aventuriers voyageurs, l’entreprise Extracama est à la recherche de guides et d’hôtes d’un jour. L’inscription est gratuite; si vous êtes intéressé(e) à recevoir des voyageurs, allez sur le site extracama.com pour remplir une fiche de profil et proposer un hébergement ou une activité typique de votre région. En plus de développer des liens d’amitié avec des gens de partout dans le monde, vous pourriez même recevoir un « petit extra » en argent qui vous dédommagera pour les dépenses encourues et votre temps.

Ce contenu a été publié dans Hébergement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Partager un lit, une expérience de vie…

  1. Laurence dit :

    Bonjour,

    Je suis une personne qui aime voyager, surtout si mes dépenses peuvent être réduites au minimum et je ne suis pas la seule. Un projet comme celui-ci, c’est-à-dire d’offrir de l’hébergement accompagné d’activités locales est, surtout pour des voyageurs qui désirent connaitre la culture locale, une occasion en or. Le couchsurfing est très populaire en Europe depuis que les gens, spécialement les jeunes, veulent faire de nouvelles rencontres qui pourront leur montrer la vraie culture d’un pays ou d’une ville. L’idée d’associer l’hébergement, le divertissement, la culture et les échanges sociaux en un seul service est parfaite, car cela constitue, pour plusieurs, l’expérience de voyage recherchée. J’ai regardé le site avec beaucoup d’enthousiasme, mais j’ai tout de même une question. Avons-nous plus de chance d’être accueillis si nous avons déjà accueilli des voyageurs? Pour les sites de couchsurfing, il est souvent plus facile de trouver un endroit où loger si nous avons déjà accueilli des voyageurs. Cela est dommage, car plusieurs opportunités de rencontre sont compromises étant donné cette « condition ».
    Je trouve votre blogue tout à fait passionnant étant donné qu’il propose des manières différentes, et parfois beaucoup plus faciles de voyager.

    Merci 🙂
    Laurence

  2. Nawelle Dehas dit :

    Bonjour !
    Mon œil de voyageuse c’est arrêté sur cet article très intéressant à mon sens.
    Je suis une passionnée d’aventure et je ne saurais plus voyager autrement que via la formule du logement chez l’habitant.
    Bien sûr les hôtels sont confortables et décorés avec beaucoup de goût mais l’expérience que l’on retire en ayant rencontré et vécu avec des locaux est bien plus marquante et porteuse de sens au sein d’un voyage. Les souvenirs resteront encrés dans nos mémoires lorsque l’on pensera au bon souper familial auquel on a participé ou les bons conseils touristiques personnalisés que l’on a pu recevoir et les activités passionnantes que ces personnes ont pu nous faire découvrir. En revanche, qui se souvient encore de la couleur des draps de sa chambre d’hôtel ?!
    En général, j’utilise cette formule d’hébergement grâce au CouchSurfing ou via les bons conseils de divers guides touristiques. Je ne connaissais pas le site web Extracama qui se révèle très intéressant pour le Québec.
    Le seul bémol pour le voyageur serait les frais liés à la réservation (5 à 10 $) auxquels s’ajoutent ceux de l’hébergement fixé par l’hôte. Bien sûr, du point de vue de l’hôte d’accueil, c’est un point positif savoir que les dépenses liées a l`hébergement pourront être comblées.
    Je trouve malgré tout que l’esprit convivial de cette formule d’hébergement est gâché par un prix parfois trop élevé (jusqu’à 45$/nuit à Montréal).

    Merci pour l’article,

    Nawelle

  3. Katherine Dumas dit :

    Bonjour!
    Je suis allée naviguer sur le site Internet d’Extracama.com et je trouve le site très complet. L’expérience qu’il propose est intéressante et permet de sortir des sentiers battus. Il nous donne des conseils, des raisons de participer à une telle expérience et les avantages de faire affaire avec eux. Ce site rassure les sceptiques et leur donne le goût de participer. L’aspect sécuritaire est aussi important, car des rapports de mauvaises conduites sont faits, des vérifications d’identités et des évaluations des utilisateurs aussi. Je félicite les organisateurs de ce projet, ca il s’agit d’une merveilleuse idée. Quoi de mieux que de vivre comme un local pour ne rien manquer? Pour ma part, je ne crois pas que l’on peut vivre une immersion complète sans vivre chez l’habitant. Je n’ai aucun point négatif à dire au sujet de leur site Internet. Je crois qu’il devrait y avoir des sites rassurants et sécuritaires comme celui-ci pour chaque ville dans le monde. Lorsque l’on voyage ou que l’on prépare un voyage, nous avons beaucoup de choses à penser et faire affaire avec Extracama.com est une chose de moins à réfléchir. Cela enlève beaucoup de stresse de ne pas avoir à s’inquiéter sur notre séjour.
    Katherine

  4. Camille dit :

    Bonjour !
    Le couchsurfing est une manière très agréable de rencontrer des locaux. En plus, c’est une manière de se loger gratuitement en dormant sur le divan des locaux. Le fait qu’ici, au Québec, on ait développé un moyen de tisser des liens entre la population locale et les voyageurs. J’adore vraiment que dans vos articles vous mettiez souvent en valeur les entreprises d’ici, je crois que celles-ci ne sont pas assez souvent remerciées par ce qu’elles font. Extracama est une entreprise qui gagne à être connue. Leur manière de faire est très différente du couchsurfing. En tant que local, on peut faire des activités avec les touristes plus facilement qu’avec le couchsurfing. Depuis que j’ai lu votre article, je fais maintenant partie du «Monde Extracama». C’est super facile d’entrer en contact avec le voyageur, ce qui doit donner envie aux voyageurs et aux locaux de s’inscrire et de faire des rencontres enrichissantes.
    C’est une excellente idée que d’en faire la publicité, et un gros bravo à Marie Bolduc-Béliveau et à Yannick Gervais !
    Camille

  5. Maxime dit :

    Bonjour,
    Votre article m’a interpelé au plus haut point. Etant un jeune voyageur je trouve que ce type d’hébergement est très intriguant. D’abord par son côté économique, ce type d’hébergement permet aux voyageurs ayant un budget moindre à pouvoir se loger à bon prix. Ensuite par son côté culturel, le fait de «couchsurfer» permet aux gens de découvrir de nouvelles cultures, habitudes de vies ou alimentaires qu’ils n’ont pas dans leurs pays d’origine. J’adore l’idée de combiné hébergement, découverte culturelle et plaisir en en tout. Je crois que cette idée pourrais changer la façon dont les gens voyages, évidemment il ne faut pas généraliser, mais certain voyageurs pourrais bien être tenté par ce concept. Etant un curieux de nature, je crois que ce concept s’agence bien avec ma façon de voyager, car il répond en soit à tous mes besoins de globe-trotteurs, tout simplement en me logeant, me divertissant et en m’en apprenant d’avantage sur une nouvelle culture.

    Merci pour votre article

  6. Anne Marie Parent dit :

    Merci à tous et toutes pour vos commentaires très intéressants! Excusez-moi pour la réponse tardive, mais je ne reçois pas d’avis quand des internautes nous envoient des messages. Pourtant, j’avais coché que je voulais m’abonner au fil RSS. Je vais retourner m’inscrire de ce pas.
    Pour répondre à Laurence, je ne sais pas si on a plus de chance d’être accueilli si on a déjà accueilli des voyageurs, mais sans doute. Par exemple, dans le site de Couchsurfing, les gens peuvent donner leur appréciation des couchsurfers qui les ont hébergés. Si ces derniers sollicitent un hébergement et que les personnes contactées vont lire la fiche des demandeurs et qu’ils lisent les commentaires élogieux à leur égard, ils répondront probablement rapidement et favorablement à la demande…
    Merci de nous lire et de passer vos commentaires!