Des vêtements qui polluent!

«L’industrie du vêtement de sport joue la carte d’une nature préservée. Mais leurs polluants contaminent l’environnement et le sang humain dans le monde entier», explique Mirjam Kopp, chargée de campagne Toxiques de Greenpeace.

Wow! C’est fou : plus on en apprend, plus on se rend compte qu’il faut s’interroger sur nos choix… même lorsqu’on croit faire les bons. C’est dans un article publié le 29 septembre 2012, que Greenpeace dévoilait les résultats de recherches effectuées par deux laboratoires indépendants pour le compte de l’organisme. Selon le rapport Chemistry for any weather, les chercheurs ont contrôlé la présence de perfluorocarbures (PFC) et d’autres polluants sur 14 articles de sport de grandes marques pour femmes et enfants. Ce sont notamment les membranes dont sont laminés les vêtements, qui les rendent «perlant» et imperméables, le Gore-Tex®, par exemple.

Ils ont trouvé «des concentrations élevées de PFC: des niveaux alarmants d’acide perfluorooctanoïque (PFOA) sur des produits Kaikkialla (marque des magasins Transa), The North Face, Patagonia, Jack Wolfskin et Marmot; des vestes Mammut et Vaude présentaient quant à elles des concentrations élevées d’alcools fluorotélomériques (FTOH). Un modèle de veste produit spécialement pour Greenpeace Allemagne par la marque Zimtstern contient également de petites quantités de PFC». Dire que nous dépensons des sommes folles pour nous procurer ces vestes et pantalons sensés nous protéger des éléments et nous garder au chaud; ça fait plutôt frémir. Ce sont donc plutôt les éléments qui sont menacés par les vêtements.

Alors, nos besoins de performance justifient-ils l’achat de vêtements si performants qu’ils détruisent la nature même pour laquelle ils ont été créés? Greenpeace croit que non. Et nous? Désirons-nous vraiment des vêtements qui nous isolent… pour de bon?


Ulysse vous recommande :
Partir autrement à la rencontre du monde

 

 

 

Découvrez aussi tous nos gudies sur le Monde et ses thématiques

Ce contenu a été publié dans Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Des vêtements qui polluent!

  1. Ghislain roy dit :

    Un cercle vicieux que voila. Ces vêtements sont quasi-essentiel pour bien des gens.ne pas le prendre pourrait être dangereux, exemple les manteaux d’hiver. Il faut savoir bien chercher pour trouver un bon manteau qui ne pollue pas (par sa production ou les produit dessus). Dans les pays nordique où l’hiver est long, un manteau d’hiver est important, voir capital. un manteau de moindre capacité peu mener a des maladies, hypothermies et autres problèmes qu’engendre la température si on ne se couvre pas assez. Nuire à l’environnement n’est certainement pas mieux. La solution semble facile, pourtant elle ne l’est pas: les manteaux écologique sont très dur a trouver et peu de compagnie sont capable de faire des manteaux écologique et assez isolant pour certaines températures. Je vis au Québec et je vous assure que lors de basse températures, mal équipé veut dire maladie et froid. J’ai une légère solution, pas la plus efficace et elle n’est pas absolue: couvrez le reste! bottes, tuque, foulard, caleçon long sous les pantalons, veste sous le manteau. Pour la pluie: parapluie avec manteau non-imperméable mais chaud. un petit geste peu parfois faire une bonne différence.