Festival Gastronomie et vin en bikini

Ce n’est pas son nom, mais je trouvais très à propos de nommer ainsi le festival «Gastronomie et vin de Cancun-Riviera Maya», au Mexique. Imaginez déguster le meilleur de la gastronomie mexicaine arrosée des meilleurs crus… à deux pas de la mer. Comme une version soleil de Montréal en lumière. Idyllique, n’est-ce pas?

Vue de Tulum sur la Riviera Maya / Crédit: Office de tourisme du Mexique

Des étoiles plein le ciel
Le menu de ce festival met l’eau à la bouche. Du 14 au 17 mars, les chefs de la gastronomie mexicaine et internationale, dont plusieurs étoilés, mitonneront leurs meilleurs plats au cours de 25 évènements gastronomiques. La carte des chefs en présence est aussi alléchante que l’union Europe-Amérique du Nord qu’elle permet de célébrer. Cette brigade s’exécutera sous la houlette des deux grands chefs, invités d’honneur du festival : l’Italien Massimo Bottura et le Mexicain Enrique Olvera. Tous ensemble, ils offriront aux amateurs d’exquises découvertes culinaires et touristiques, puisque le festival se déroule en cinq sites balnéaires, disséminés dans cette magnifique région du Mexique. Les billets sont déjà en vente sur le site de l’événement.

Retombées locales
Bien que séduisante, ce n’est pas la portion gastronomique du festival qui a suscité mon intérêt pour ce projet. Ce sont plutôt le projecteur braqué sur les produits locaux et le savoir-faire des Mexicains de tous les coins du pays, et les retombées concrètes pour les communautés hôte qui m’ont plu. En effet, les organisateurs ont à cœur la préservation des ingrédients locaux et des recettes traditionnelles. Ainsi, parmi les quelque 25 évènements gourmets, certains font appel aux talents culinaires des femmes de la localité, qui réaliseront des mets traditionnels à partir d’ingrédients locaux. «Nous avons le souci de la préservation des traditions culinaires mexicaines», indique David Amar, fondateur du festival. Ce qui le rend encore plus savoureux (le festival, pas David Amar).

L’événement redonne une partie de ses profits à la fondation Ciudad de la Alegria, Cité de la joie, une organisation qui vient notamment en aide aux enfants défavorisés de pays d’Amérique latine, dont le Mexique.

Voilà un beau mariage auquel peu sont conviés puisque le Festival veut préserver son cachet «local» et offre très peu de billets. L’an dernier, seuls quelque 5 000 invités ont pu se délecter des plaisirs culinaires et balnéaires de Cancun-Riviera Maya. Alors, hâtez-vous, si vous voulez enrichir ses vacances dans le Sud de découvertes gastronomiques tout en venant en aide aux plus démunis.


Ulysse vous recommande :
Cancun et la Riviera Maya

 

 

 

 

 

 

Découvrez aussi tous nos guides et cartes sur le Mexique 

Ce contenu a été publié dans Général, Mexique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Festival Gastronomie et vin en bikini

  1. Ghislain roy dit :

    Le plus bel exemple de festival réussi. Un festival ayant non seulement des cuisiniers internationaux de renom, mais aussi des repas et cuisiniers locaux. le culinaire est un des plus grand générateur d’évènement, bien des évènement sont locaux ou international et peu d’entre eux mixte les deux. Le mélange des deux permet une expérience maximale; authenticité et luxe pour tous ceux qui iront à ce carnaval. selon vos dire: Cette coopération relie les cuisine européenne et nord-américaine dans une ambiance génial d’un évènement local et aussi international. Un festival dans lequel les communauté locales se mélange à un évènement international pour une meilleure visibilité, coopération et partage de connaissance et de goût de cuisine. L’évènement produit des profils et une partie de ceux-ci sont envoyé à des œuvres de charité pour orphelins et à la communauté elle même. Si tous les évènement faisaient pareil, le monde serait meilleur en un point: l’unité dans le tourisme, un seul pour les gouverner tous…….

  2. Jacinthe Bolduc dit :

    Je trouve très bien qu’un festival existe dans cette région du Mexique. Malheureusement, avec tous les hôtels que cette destination offre, je trouve que Cancun et Riviera Maya sont en train de perdre leur cachet authentique. Les hôtels sont de plus en plus grosses et n’offrent pas assez de produits locaux, on se croirait aux États-Unis. D’offrir un festival tel que celui-ci donne l’opportunité aux touristes de découvrir la vraie cuisine mexicaine typique. Il est maintenant possible d’avoir une poutine avec du fromage rappé, il me semble que lorsqu’on veut partir en voyage c’est pour décrocher de notre routine, donc de décrocher de notre nourriture québécoise. Le Mexique a tellement à offrir comme tradition culinaire. Le côté humain aussi de cet événement est intéressant aussi. L’écart entre les riches et les pauvres, donc la classe moyenne est peu nombreuse au Mexique. Les gens sont soit très riche ou très pauvre, qu’un événement local remette les profits à une fondation pour aider les enfants défavorisés est merveilleux. Par contre, il serait bien que le festival offre plus de billets disponibles pour qu’il y ait le plus de gens qui découvrent les merveilleuses saveurs que le Mexique nous propose.

  3. Rébéka K. dit :

    Je trouve ce festival très intéressant merci beaucoup pour l’article! Le secteur du voyage m’intéresse beaucoup dans le monde du tourisme et je suis une épicurienne avouée. Ce festival joint vraiment l’utile à l’agréable et l’utilisation de produits locaux a vraiment quelque chose d’attirant. J’ai déjà voyagé dans des tout inclus, mais vraiment je crois que j’ai besoin de quelque chose de plus authentique et qui répondra à mon besoin de découvrir d’autres cultures. Et en ajout à cela, une partie des recettes des évènements est redistribuée à une organisation, c’est vraiment quelque chose qui m’attire. Un festival qui a à cœur la préservation des traditions et de la culture n’a vraiment que du bon à apporter et le garder le moins achalandé possible (5000 billets disponibles si j’ai bien lu) aidera à encourager la préservation. Je vais moi-même faire un voyage au Portugal en août 2014 (Boom Festival) dans un festival de musique, mais qui est aussi axé sur l’aspect environnement et le développement durable, c’est tout aussi intéressant!