Les Grands Explorateurs… 40 ans d’exotisme à deux pas de chez-soi

L’anniversaire tire à sa fin, avec la saison 2012-2013, et il est quasiment passé sous (notre) radar. Pourtant, les Grands Explorateurs ont permis à plusieurs d’entre nous de découvrir de nouvelles contrées et a même insufflé à beaucoup le désir de partir…

IrlandeLe récit de voyage est vieux comme le monde. De tout temps, les explorateurs racontaient à leurs semblables sédentaires les merveilles qu’ils avaient découvertes durant leurs pérégrinations. On ne se souvient pas ou on n’était juste pas né, mais dans les années 1970, le voyage n’était pas aussi «démocratique» qu’il l’est aujourd’hui. Rares étaient ceux qui pouvaient partir pour de longs périples dans les endroits les plus reculés du monde. Dans la foulée de l’Expo ’67, à Montréal, qui ouvraient aux Québécois une porte sur le monde, les Grands Explorateurs emmenaient le monde aux Québécois, dans un concept de ciné-conférences qui a fait fureur.

Aujourd’hui, 40 ans plus tard, même si partir n’a jamais été aussi accessible, les Grands Explorateurs demeurent et présentent des conférences de Gatineau à Sherbrooke en passant par Québec, Trois-Rivières et les deux rives de la métropole québécoise. La popularité de l’entreprise ne se dément pas. C’est sans doute le concept de ciné-conférence qui fait la différence, car à la beauté des images et à l’exotisme du propos se joignent toujours les commentaires du voyageur-cinéaste. Et puis, les sujets présentés ne sont jamais ordinaires…

En plus de nous faire vivre des périples exceptionnels et pénétrer dans des lieux souvent pour la première fois, les Grands Explorateurs véhiculent des valeurs qui respectent celles du tourisme responsable avant même que ce terme ne soit passé dans notre vocabulaire : respect des peuples, préservation de la nature, ouverture d’esprit et «une soif insatiable de connaître ce qui fait la beauté, la fragilité et la valeur irremplaçable deGrandsexplonotre planète».

Il reste encore quelques conférences à la saison 2012-2013. La Norvège (que je ne manquerai pas), du 8 mars au 8 mai et l’Irlande (que je ne manquerai pas non plus). Et dans un «hors-série découverte», Julie Corbeil et Ugo Monticone nous présenterons le Japon, jusqu’au 24 mars.


Guides Ulysse vous Propose
Dictionnaire touristique Tous les Pays du Monde Globe Rêveur
9782894645529

 

 

 

 

 

 

Découvrez aussi tous nos guides sur le monde et ses thématiques

Ce contenu a été publié dans Général, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Les Grands Explorateurs… 40 ans d’exotisme à deux pas de chez-soi

  1. Daniel dit :

    Ce que fait les membres des Grands Explorateur est inestimable pour un homme avide d’expérience comme moi. Je suis un étudiant en tourisme et il m’arrive d’aller voir ces conférences. J’en sors toujours la tête pleine de rêves et de projets. Ce qu’ils présentent dans leurs conférences est un bagage très intéressant pour tous les voyageurs qui visiteront le lieu dont ils se sont fait présenter. Ils présentent du rêve, mais aussi beaucoup de commentaires très instructifs sur leur destination. De plus, leurs présentations ont toutes ou presque, un côté instructif et responsable, afin que tout le monde voyagent en respectant la culture et l’environnement. Le tourisme responsable est de plus en plus connu, mais je crois qu’il est important de sensibiliser le plus grand nombre de personnes pour que l’environnement où nous mettons les pieds soit respecté. Ceci, Les Grands Explorateurs le font très bien. Ces conférences sont aussi une très belle opportunité d’apprendre à connaître notre planète et les merveilles qu’elle contient.

  2. Marie-Pier Vallières dit :

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec vous, les grands Explorateurs est un moyen parfait de voyager à bas prix tout près de chez soi. Au mois de Janvier dernier, j’ai assistée à la présentation du jeune cinéaste Richard-Olivier Jeanson sur le Costa-Rica. Les images du documentaire étaient épatantes et représentait tous les aspects intéressants du Costa-Rica. On y voyait les populations locales, leur culture, l’exploitation du café, la faune la flore… On a vraiment l’impression de partager quelque chose avec le ou la cinéaste qui présente son documentaire. J’aime beaucoup avoir l’opinion des gens sur les destinations qu’ils visitent et sur l’état du tourisme dans les pays étrangers. Les Grands Explorateurs sont parfaits pour les étudiants comme moi qui ont de grandes ambitions de voyage mais des moyens financiers très moindres. Je souhaite encore de nombreuses années aux Grand Explorateurs pour qu’ils continuent à nous en apprendre et à nous faire découvrir des endroits merveilleux à travers les yeux de cinéastes de talent.

    Marie-Pier Vallières

  3. Rébéka K. dit :

    J’ai moi-même avec l’école été voir une des représentations (c’était celle sur l’Ouest américain). Les photos étaient tout simplement fabuleuses et le narrateur rajoutait vraiment à l’effet saisissant de celle-ci. Cette même saison je n’ai malheureusement pas pu participer aux représentations, j’aurais bien aimé voir Galapagos c’est vraiment un des endroits dans le monde où j’aimerais aller. Je suis une fana de biologie et les îles Galapagos représente tellement cette théorie de l’évolution de Charles Darwin, toutes ces espèces au même endroit c’est vraiment fascinant! Il y a aussi la représentation sur le Costa Rica qui m’aurait intéressé cette année. Nous en parlons beaucoup en classe par rapport au fait que l’écotourisme y est très développé. Je souhaite sincèrement une bonne continuité à l’entreprise, ils font vraiment tous un si bon travail!