Des vacances mémorables au cœur de Cuba

Cet automne, j’ai passé une semaine en pleine montagne, dans le massif de l’Escambray dans la province de Sancti Spíritu.

Quelques pics des montagnes du massif de l’Escambray, dont le plus haut de la région, le pic San Juan, fait 1142 mètres. Photo : Anne Marie Parent

Quelques pics des montagnes du massif de l’Escambray, dont le plus haut de la région, le pic San Juan, fait 1142 mètres. Photo : Anne Marie Parent

Je n’étais pas dans un hôtel tout compris à la plage et j’étais seulement en compagnie de Cubains.

Une des excursions durant le Concours de photo comprend une nuit de camping (si désiré) sur une plateforme dans le parc Guanayara, à la Casa de la Gallega, où l’on mange le midi (délicieux poulet grillé, riz, légumes, fruits). Photo : Anne Marie Parent

Une des excursions durant le Concours de photo comprend une nuit de camping (si désiré) sur une plateforme dans le parc Guanayara, à la Casa de la Gallega, où l’on mange le midi (délicieux poulet grillé, riz, légumes, fruits). Photo : Anne Marie Parent

J’ai participé au 3e Concours international de photo numérique sur le thème de la nature dans le parc naturel de Topes de Collantes (pas de site Internet, mais info dans Wikipedia, en anglais seulement, ici). La 4e édition de ce séjour extraordinaire se déroulera du 7 au 12 septembre 2015.

Lézard dans le sentier de la rivière mélodieuse, dans le parc Guanayara, un des secteurs du parc de Topes de Collantes. Photo : Anne Marie Parent

Lézard dans le sentier de la rivière mélodieuse, dans le parc Guanayara, un des secteurs du parc de Topes de Collantes. Photo : Anne Marie Parent

Monté par le voyagiste cubain Gaviota Tours en collaboration avec le parc naturel de Topes dans lequel il possède des installations hôtelières, ce forfait d’une semaine revient à environ 500 $ par personne (hôtel, repas, transport entre La Havane et Topes, mais l’avion est en sus).

Dès le premier jour, à notre arrivée à l’hôtel Los Helechos («les fougères»), nous avons été séparés en trois groupes.

La guide Odalis, qui parle très bien français, dans le sentier Nengoa. Photo : Anne Marie Parent

La guide Odalis, qui parle très bien français, dans le sentier Nengoa. Photo : Anne Marie Parent

Au programme : trois journées de terrain, chaque groupe partant dans un endroit différent du parc de Topes de Collantes qui comprend d’autres parcs vers lesquels on nous emmène dans d’immenses camions de l’armée russe. Nous sommes accompagnés de guides qui ont l’œil pour repérer les nids de colibris, les tocororos (magnifique oiseau national aux trois couleurs du drapeau cubain : bleu, blanc et rouge), les orchidées de toutes espèces et les araignées, entre autres belles découvertes!

Serpent-parc Guanayara.jpg : Peau de serpent après la mue, aperçue dans le sentier de la rivière mélodieuse, dans le parc Guanayara, un des secteurs du parc de Topes de Collantes. Photo : Anne Marie Parent

Serpent-parc Guanayara.jpg :
Peau de serpent après la mue, aperçue dans le sentier de la rivière mélodieuse, dans le parc Guanayara, un des secteurs du parc de Topes de Collantes. Photo : Anne Marie Parent

On m’a attribué des guides qui parlent français : Alejandro et Odalis, très généreux en explications sur l’environnement qu’ils me font découvrir. Une des excursions nous a conduits chez des gens à la campagne qui nous ont cuisiné un repas basé sur les produits de leur terre : avocats, fruits, porc, salade, tomates, yucca…

Visite urbaine

La quatrième journée s’est déroulée hors des sentiers, à 20 km de Topes de Collantes : nous sommes allés à Trinidad, ville inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco en 1988. Fondée en 1514, elle a connu ses jours de gloire grâce à l’industrie du sucre. Après une visite guidée dans les rues colorées de la ville, nous sommes allés boire une canchánchara au bar du même nom, une boisson créée pour réchauffer les soldats de l’insurrection cubaine durant la Guerre d’indépendance au 19e siècle.

Homme sur sa mule Milagro («Miracle»), à Trinidad. Photo : Anne Marie Parent

Homme sur sa mule Milagro («Miracle»), à Trinidad. Photo : Anne Marie Parent

Bon moment à savourer ce cocktail d’aguardiente (eau de vie à base de canne à sucre – on peut prendre du rhum aussi), de miel, de citron et de glace, en écoutant un excellent groupe de musiciens qui a inspiré quelques danseurs parmi notre groupe!

Nous avons fini la visite de Trinidad à la Casa del Alfarero, la boutique de céramique de l’artisan Azariel Santander. Utilisant la terre de la montagne avoisinante, sa famille produit des poteries et autres créations utilitaires et décoratives depuis six générations (dès 1892).

Le céramiste Azariel Santander, à la Casa del Alfarero, à Trinidad. Photo : Anne Marie Parent

Le céramiste Azariel Santander, à la Casa del Alfarero, à Trinidad. Photo : Anne Marie Parent

À la fin de la journée, la soirée de clôture du 3e Concours de photo de nature a révélé les talents des gagnants des 5 catégories que nous devions respecter : Homme et nature, Paysages, Faune et flore, Macro et Espèces exotiques et invasives (hors concours). Je n’ai pas gagné, mais j’ai acquis la certitude de la beauté de l’arrière-pays de Cuba et de l’authenticité de ce séjour avec des Cubains, au-delà des plages!

Le photographe cubain Miguel Ángel Meana Coronado est le grand gagnant du Concours de photo de nature 2014, avec deux photos primées, dont celle-ci, 3e prix dans la catégorie Flore et faune. Photo : ©Naturaleza Digital / Miguel Ángel Meana Coronado

Le photographe cubain Miguel Ángel Meana Coronado est le grand gagnant du Concours de photo de nature 2014, avec deux photos primées, dont celle-ci, 3e prix dans la catégorie Flore et faune. Photo : ©Naturaleza Digital / Miguel Ángel Meana Coronado

Photo-gagnante-Homme

Le photographe cubain Miguel Ángel Meana Coronado est le grand gagnant du Concours de photo de nature 2014, avec deux photos primées, dont celle-ci, 1er prix dans la catégorie Homme et nature. Photo : ©Naturaleza Digital / Miguel Ángel Meana Coronado

Info pratique

• Le parc naturel de Topes de Collantes reçoit beaucoup de touristes pour une journée d’excursion à partir des stations balnéaires près des aéroports de Santa Clara (Cayo Santa María, Cayo Guillermo), de Trinidad et de Cienfuegos. On peut aussi y séjourner dans un des deux hôtels de montagne de Topes (hôtel Los Helechos et hôtel Villa Caburni de Gaviota Tours) et faire de la randonnée pédestre, loin des plages!


Ulysse vous recommande le guide
Escale à La Havane


Nouvelle émission de télévision sur l’évolution des glaciers

Devant l’inquiétude suscitée par les changements climatiques, TV5 présente Planète glace, une série documentaire sur l’évolution des glaciers. Diffusés les jeudis à 19 h dès le 20 novembre 2014, les quatre épisodes suivent des équipes de glaciologues sur quatre continents. Ces scientifiques tenteront de nous faire comprendre quel est l’avenir des glaciers : sont-ils menacés de disparition?

ÉPISODE 2 de la série Planète glace à TV5 : Alpes : des glaciers sous haute surveillance, jeudi 27 novembre 2014, 19 h. Photo : TV5

ÉPISODE 2 de la série Planète glace à TV5 : Alpes : des glaciers sous haute surveillance, jeudi 27 novembre 2014, 19 h. Photo : TV5

Des Alpes à l’Arctique en passant par les Andes et l’Himalaya, la série est une plongée dans l’univers glacé. Elle permet de découvrir les glaciers dans toute leur majesté, à l’aide d’images époustouflantes. Visionnez la bande-annonce pour vous en convaincre!

Ce contenu a été publié dans Amérique centrale, Amérique du sud. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Des vacances mémorables au cœur de Cuba

  1. Madelin.Ares dit :

    Cuba est un paradis. Je me suis rendu il ya trois fois. L’île est très bon pour les lieux de tourisme vert. Voyager à nouveau le mois prochain avec le web Voyage.Thecubanhouses.com. Je vais prendre un tour de la Havane, Trinidad, Varadero et Viñales.