La relâche en Outaouais

À une amie qui me demandait où aller dans le sud, durant la relâche scolaire, j’ai répondu : «Pourquoi ne restes-tu pas au Québec? J’ai passé quelques jours en Outaouais en février et je te suggère cette destination en particulier, qui offre vraiment de tout pour toute la famille!»

Traîneau à chiens de Meute Tanwen. © Anne Marie Parent

Traîneau à chiens de Meute Tanwen. © Anne Marie Parent

J’ai en effet séjourné dans la région de la Petite-Nation dans le cadre du Marathon canadien du ski, du 6 au 9 février 2015. L’organisation de cet événement annuel de ski de fond, menée de main de maître par des centaines de bénévoles de deux régions touristiques (Laurentides et Outaouais), a attiré cette année précisément 4028 participants. La 50e édition l’an prochain promet d’être tout autant populaire, sinon plus!

Durant cette fin de semaine, j’ai eu l’occasion de faire de belles activités que je recommande aux familles. Je ne vous décrirai pas un autre secteur plus connu de l’Outaouais, soit celui de la capitale nationale avec tous ses musées et sa patinoire sur le canal Rideau, parce que je n’y suis pas allée cette fois-ci. Mais je vous recommande de combiner Gatineau et Ottawa à la région de la Petite-Nation dont je vais vous parler, si vous avez au moins cinq jours de congé ou si vous êtes prêt à retourner passer une deuxième fin de semaine.

Traîneau à chiens à Ripon

Éric Pichette avec ses chiens-loups de Meute Tanwen. © Anne Marie Parent

Éric Pichette avec ses chiens-loups de Meute Tanwen. © Anne Marie Parent

 

Donc, dans la Petite-Nation, presque à mi-chemin entre Ottawa et Montréal, nous avons fait du traîneau à chiens à Ripon, avec Éric Pichette de Meute Tanwen. Nous passons du temps dans le sous-bois où ce passionné des chiens nous présente chacun de ses protégés. Je trouve que c’est important de savoir que ces belles bêtes sont bien traitées et quelle est leur histoire. On a pu rencontrer notamment des chiens-loups issus d’un papa loup et une maman chienne.

Chiens de traîneaux de la Meute Tanwen. © Anne Marie Parent

Chiens de traîneaux de la Meute Tanwen. © Anne Marie Parent

Ensuite, c’est le départ dans les sentiers qui traversent plusieurs terrains où Eric a obtenu des droits de passage. Il explique d’ailleurs, avec reconnaissance, que les propriétaires ont su conserver des érablières et des pinèdes intactes. Il nous montre par exemple un immense pin âgé d’au moins 400 ans. Durant le temps des sucres, en traversant les érablières, il est possible de s’arrêter pour manger de la tire sur la neige.

Parc Oméga l’hiver

Parc Oméga. © Anne Marie Parent

Parc Oméga. © Anne Marie Parent

Nous avons aussi parcouru le Parc Oméga en voiture – c’est toute une expérience de donner des carottes aux cervidés qui s’approchent des véhicules! –, puis nous avons fait une petite marche. On a le choix de plusieurs sentiers pédestres (également de ski de fond et de raquettes), dont le sentier des Premières Nations, avec de belles sculptures et de l’information sur 10 nations autochtones.

Maison enchantée au Parc Oméga. © Anne Marie Parent

Maison enchantée au Parc Oméga. © Anne Marie Parent

Il y a aussi des endroits à visiter, comme la reproduction d’un ancien poste de traite et une cabane à sucre à l’ancienne, durant le temps des sucres. Cet hiver, on peut voir le sculpteur Michel Therrien à l’œuvre à la Maison enchantée, présentement en construction.

Renard arctique au Parc Oméga. © Anne Marie Parent

Renard arctique au Parc Oméga. © Anne Marie Parent

J’aime beaucoup aller au Parc Oméga l’hiver, car on voit mieux les animaux qui se découpent sur le blanc de la neige et qui ne sont pas cachés par les feuilles d’arbres.

Moi au Parc Oméga

Moi au Parc Oméga

On a vu des loups, bœufs musqués, caribous, sangliers, daims, cerfs de Virginie, bisons, bouquetins des Alpes, renards arctiques, et bien d’autres. Des heures de plaisir!

Chocolaterie et économusée ChocoMotive

ChocoMotive à Montebello. © Anne Marie Parent

ChocoMotive à Montebello. © Anne Marie Parent

Je vous ai gardé mon attrait gourmand pour la fin (ou faim?!): la chocolaterie ChocoMotive, située dans l’ancienne gare de Montebello. On s’y arrête pour prendre un chocolat chaud (des plus onctueux et savoureux!), se laisser tenter par ses chocolats à l’unité ou en tablettes de toutes sortes, mais aussi pour lire sur l’origine et la fabrication du chocolat dans la partie de la salle consacrée à l’économusée du chocolat.

ChocoMotive à Montebello. © Anne Marie Parent

ChocoMotive à Montebello. © Anne Marie Parent

Cette entreprise artisanale utilise un savoir-faire authentique et du cacao véritablement équitable pour sa production. J’y suis allée deux fois durant mes trois jours dans la région, c’est pour dire!

Hébergement

Chalet au Centre Birla, à Chénéville. © Anne Marie Parent

Chalet au Centre Birla, à Chénéville. © Anne Marie Parent

Nous avons partagé notre séjour entre deux lieux d’hébergement : d’abord au Centre de Hast Joystish Birla à Chénéville (appelé de plus en plus Centre Birla car c’est plus facile à prononcer et à mémoriser!). C’est un centre de santé hollistique (soins ayurvédiques, massothérapie, chirologie (lecture des lignes de la main), astrologie…), où l’on peut louer un chalet ou un condo et profiter de la tranquillité et de la beauté des lieux en pleine nature. Bon point de chute pour faire des activités autour et où l’on peut se faire à manger puisque les chambres possèdent une cuisine.

Hôtel Château Montebello, à Montebello, Outaouais. © Anne Marie Parent

Hôtel Château Montebello, à Montebello, Outaouais. © Anne Marie Parent

Ensuite, nous sommes allés à l’hôtel Fairmont Le Château Montebello, réputé pour être la plus grande construction en bois rond au monde. Son rez-de-chaussée est assurément un des halls d’hôtels les plus chaleureux, avec son immense cheminée hexagonale, ses fauteuils tout autour et les nombreux visiteurs qui en profitent, entre autres pour se réchauffer au retour d’une belle journée de plein air. On y voit tant des adultes que des enfants et des chiens, car le Château Montebello accueille les compagnons à quatre pattes, y compris Monte, le chien de la directrice générale qui a même sa niche dans le lobby!

Durant la relâche scolaire et les fins de semaine d’hiver, l’hôtel propose de beaux forfaits aux familles. On se croirait dans un club tout compris dans le sud, mais un peu plus au nord et avec de la neige. Les activités sont certes différentes, mais le plaisir de s’amuser en famille est le même!

Info touristique et hébergement : Tourisme Outaouais


Les Guides Ulysse vous proposent d’en découvrir plus sur l’Outaouais.

Nous vous suggérons aussi le chapitre :

Ce contenu a été publié dans Québec, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.