Pêcher en Arctique, à la manière des Inuits

Qui, de nos jours, peut pêcher un requin du Groenland d’une demi-tonne et long de quatre mètres, à la mitaine ? Simplement avec un trou dans la glace, un hameçon, un morceau de chair fraîche, une corde et des chiens ? Autrement dit, sans bateau, sans sonar, ni poulie et ni filet ? Les Inuits…

Une sortie de pêche à la vraie façon des Inuits est une expérience inoubliable et très enrichissante. Cette vidéo de Rikiai est un voyage de pêche fascinant, avec banquise et ciel bleu comme toile de fond. Ici, deux Inuits vont à la pêche pour nourrir leurs chiens. La vidéo débute sur cette note :

- « Pour les Inuits en Arctique, vivre sans leurs chiens est totalement impensable. »

- « Mes chiens sont très importants pour moi. Pour survivre, un chasseur doit bien nourrir ses chiens », explique l’un des deux Inuits.

- « Les chiens ne sont pas uniquement des partenaires. Ils font partie intégrante de la famille. »

Bien que cette relation avec les chiens ne soit par contre plus systématique de nos jours, en Arctique (j’ai vu la motoneige et le quatre-roues prendre la relève des chiens dans certaines communautés du Nord, relayant malheureusement les bêtes au rayon des objets toujours présents mais devenus inutiles), la vidéo demeure un éloge mérité au savoir-faire des Inuits dans le domaine de la pêche.

La semaine prochaine, on construit un igloo !

Cette entrée a été publiée dans Arctique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Pêcher en Arctique, à la manière des Inuits

  1. Anick-Marie dit :

    As-tu déjà entendu parler des morues cannibales de l’arctique ? Un ami journaliste s’est rendu au lac Ogac au Nunavut pour rendre compte de la situation : des morues préhistoriques coincées dans un lac salé avec très peu d’apport en nourriture, et donc ayant évolué très voracement pour survivre… Si bien qu’on y jette une ligne sans appât et on y récupère jusqu’à 3 poissons emboîtés les uns sur les autres…

    Voici un vieil article, un plus récent et quelques photos : 1, 2, 3

  2. yohan dit :

    Bonjour,

    Votre article serait une fabuleuse idée de voyage et pourquoi pas approfondir ceci par la conception d’un projet de tourisme responsable afin de découvrir cette partie du monde où la culture et le mode de vie de la population Inuits est très peu connut. Je suis étudiant en Tourisme au Cegep Limoilou Charlesbourg et en lisant votre article, j’étais été surpris d’apprendre que cette population n’utilise que très peu leur compagnon de chasse qui fut autrefois indispensable depuis des millénaires. La motoneige et le quatre-roues qui certes facilite le mode de vie des Inuits, mais contribue malheureusement à petit échelle au réchauffement planétaire. Je pense en quelque sorte que ce moyen de transport est une formidable opportunité pour cette population de faciliter la pêche dans cette partie du monde, mais comme toute chose, elle a ses inconvénients. Ce qui favorise le mode vie de l’homme, désagrège celle de la planète. Le tourisme durable serait un très bon moyen à mon simple avis de contribuer à l’amélioration face à cette situation. J’aurais la vision de Promouvoir de plus en plus de voyages en Artique de façon environnementale, en faisant découvrir aux touristes, les méthodes de pêche acquis par cette population depuis des millénaires en augmentant l’utilisation des chiens de traîneau permettant ainsi des retombées économiques pour la population locale, ce qui serait à mon point de vue, un excellent équilibre.

    Je tiens à vous remercier pour votre article tout à fait ludique et riches en informations.

    Yohan

  3. Pierre-Olivier Morin dit :

    Bonjour Madame Chagnon.

    Je trouve fascinant de savoir toute l’importance que les chiens ont pour les Inuits. Je savais déjà que les chiens servaient au transport et à la chasse, mais je ne savais pas qu’ils participaient aussi à la pêche. Je ne me doutait pas non plus que des voyages de pêches étaient organisé dans le but de nourrir les chiens, je croyais que la priorité était donnée aux humains, pas aux animaux. Mais je vois que la relation entre les chiens et les Inuits est beaucoup plus profonde. Je suis agréablement surpris de savoir cela et de voir que les chiens sont vu comme des membres de la famille, surtout considérant que je trouve que ces animaux sont splendides. La force que ces attelages est aussi fort impressionnante, surtout après avoir vu les chiens transporter la cabane derrière le traineau.
    Je suis aussi impressionné par le ténacité et le savoir-faire des Inuits. Les techniques de pêches transmises par ces peuples sont la preuve que toutes les technologies ne sont pas obligatoires pour réussir à vivre et à prospérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>