Je grouille (un peu) en Wallonie-Bruxelles

Aller en Wallonie-Bruxelles quelques jours après les attentats du mois dernier nécessitait une bonne raison : un salon de blogueurs (WAT16) prévu de longue date et aussi la conviction qu’il ne faut pas céder aux menaces des extrémistes en fuyant les lieux touristiques qu’ils visent. Sur place, je n’ai tout de même pas trop couru les lieux les plus achalandés. Exit le métro. Ça tombe bien, j’aime marcher et le centre-ville de Bruxelles est facile à arpenter même sans google maps (vu que mon cellulaire a eu la bonne idée de vouloir rester sur un comptoir de la SNCF à l’aéroport de Roissy).

Villo !

J’aime encore plus le vélo urbain, quoiqu’il m’aura fallu trois jours avant de trouver le temps d’essayer de comprendre le système de location en libre-service du Villo!. Voulant gagner du temps, un matin, pour dormir un peu plus dans mon joli petit hôtel Ibis Sainte-Catherine avant de rejoindre le site du Salon des blogueurs, au nord de Bruxelles, je me suis décidée. Étant une habituée du Vélib’ parisien, ce fut extrêmement simple : une carte de crédit, 1,60 euro pour la journée et comme je ne fais pas de trajet de plus de 30 minutes, c’est gratuit pour un nombre illimité de déplacements.

 

J’ai ainsi pu sillonner le centre-ville, me perdre dans les petites rues mais, ne connaissant pas le « relief » de Bruxelles, mal m’en prit de tenter de rejoindre les abords du Palais Royal pour aller luncher avec une collègue journaliste belge. Ça grimpait en maudit… Tellement que j’ai du abandonner le vélo à une station providentielle et héler un taxi pour ne pas être en retard! Je n’ai eu néanmoins aucun scrupule à déguster ensuite un plat copieux et savoureux de chicons au gratin (endives au jambon et à la sauce béchamel), un classique belge…

thumb_DSCN5051_1024

J’ai aussi passé une journée dans la région de Liège mais j’ai plutôt grouillé en minibus qu’en personne… Une petite marche tout de même dans le beau parc de La Boverie, où les lapins sauvages ont le même effet sur les touristes que nos écureuils urbains.

Le musée présentera – malheureusement seulement à partir de mai – une expo qui m’aurait bien plu : « En plein air », sur des œuvres réalisées en extérieur ou ayant pour thème la nature, les loisirs, les sports…

A défaut de l’avoir fait, voici la liste de ce que j’aurais pu découvrir à pied dans cette jolie ville de Liège:

thumb_IMG_2148_1024

  • grimper sur les Coteaux de la Citadelle, un grand espace vert dominant la ville, avec cinq itinéraires de marche balisés.
  • monter l’escalier monumental de la montagne de Bueren: 374 marches (tout de même, après avoir englouti une bière de la Brasserie C – la « Curtius », triple blanche au niveau d’alcool soutenu – notre petit groupe en a bien gravi un tiers pendant que son minibus tentait de faire demi-tour dans une rue étroite).
  • Se balader sur les bords de la Meuse pedibus ou en vélo : j’ai seulement joué des coudes vingt minutes au pas de course dans les rangées du grand Marché La Batte, près du Vieux pont des Arches. C’est le seul temps libre que notre groupe eut après une dégustation de « tapas » belges à la terrasse de l’Art-Che, où j’ai adoré la salade liégeoise aux petits lardons, le boudin noir et blanc aux pommes caramélisées et les chicons déconstruits…
  • participer au Jogging de la montagne de Bueren mais il avait lieu quelques jours après mon passage, mi-avril. Ouf !

thumb_DSCN5067_1024

Pas le temps de traîner ensuite, nous avions rendez-vous pour une visite guidée à l’ancienne mine de charbon Blegny, au nord de Liège. J’aime bien ces visites industrielles instructives mais à pied (et au frais) dans les galeries souterraines, on ne fera pas grand exercice. Il m’aurait fallu vivre au temps de la mine en activité, avant 1980. J’aurais sûrement enfourché ce « vélomine » pour aller plus vite dans les galeries!

thumb_IMG_2177_1024

Merci à Air Transat pour l’aide à l’organisation de ce voyage. La compagnie offre des vols directs Montréal-Bruxelles de mai à octobre.

Les Guides Ulysse vous recommandent: 

     

 

 

 

 

Pas de commentaire

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*