Je grouille en vélo gourmand à Rennes la Bretonne

La gourmandise est un vilain défaut mais pas les pruneaux! Cette pub de mon enfance me revient en mémoire en tentant de pédaler un peu à Rennes, capitale de la Bretagne, pour éliminer quelques calories qui menacent de me faire éclater comme la grenouille de la fable de La Fontaine.

Le casque est un peu grand!

Le casque est un peu grand!

Après un solide déjeuner au Magic Hall, un coup de cœur hôtelier dont je n’ai pas fini de parler, me voici déjà en train de déguster des macarons incroyablement moelleux (mon préféré allant au pamplemousse rose) et des chocolats, en présence du maître pâtissier-chocolatier Philippe Bouvier.

Quelques mètres plus loin, rebelote en chocolats fins, puis en passant par les Halles, deux-trois bouchées de pain au beurre salé de la Maison Bordier, puis autant de bouchées de beurre aux algues. La mer en bouche! C’est l’extase.

Tout ça avant une bonne galette de sarrasin, suivie d’une crêpe au beurre et sucre, arrosées d’un verre ou deux de cidre brut, le midi.

Au secours! Après une matinée dans le cœur historique de Rennes, je crains le pire. La Bretonne en moi ne peut renoncer à tous ces délices. Seulement deux jours ici et je vais voir s’envoler mon taux de cholestérol vers les hauteurs, sans compter l’effet sur mon tour de taille. Allez hop, le vélo !

J’embarque sur un bon vélo de ville, louée à La Bycyclette, qui a pignon sur quai de la Prévalaye, près de la Place de Bretagne. Objectif : pédaler tout l’après-midi, avant une souper gastronomique en soirée! Carte routière en main, carte des pistes cyclables dans l’autre et guide des balades urbaines de Rennes dans le sac, c’est parti pour un tour!

DSCN5472Direction plein nord, le long de l’Ille qui a donné la moitié de son nom au département, l’autre étant la Vilaine qui file vers l’est. Je retrouve avec délice ce sentiment de liberté que donne la bicyclette en voyage. De pont en pont, me voilà dans le quartier de mon enfance, quitté à l’adolescence.

Je plonge dans l’allée de marronniers, sillonne les rues qui me menaient à l’école, à la messe, au champ, à la recherche d’indices de la mémoire.

Puis, c’est assez, il me faut de la nouveauté… et du pédalage intensif. Je rejoins le chemin de halage du canal de l’Ille et Rance, hésitant entre deux identités: serpent d’eau, coulée verte ? Il donne en tout cas à Rennes une veine inspirante, où se côtoient les promeneurs, les joggeurs, les cyclistes.

Un huis-clos aquatique et de verdure dont on ne sait, passé le grand Boulevard d’Armorique, si l’on pourra s’en échapper sans retourner sur ses pas.

Il n’est pas tard. Je file sans trop me poser de question… jusqu’à la grande rocade qui ceinture Rennes.

Quelques coups de pédale encore et me voilà à Saint-Grégoire. Je remonte au-dessus du canal sur une aire de repos : à ma gauche, un vieux moulin à eau; à ma droite, une vieille écluse; au centre, un club de canoë-kayak (comme disent les Français).

DSCN5447 DSCN5475

Des jeunes s’apprêtent à partir sur l’eau. C’est sur cette même Vilaine que je fis mes premières armes en kayak de rivière et pris le goût des sports aquatiques…

Pas le temps de ressasser des souvenirs: j’ai rendez-vous en ville et n’ai aucune idée de la distance à parcourir pour rentrer au bercail. Je dirige mon guidon sur une petite route de campagne qui me mènera aux portes de Rennes.

DSCN5484Un panneau providentiel indique alors une piste cyclable vers le centre-ville. Je ne la quitterai pas, sans avoir à consulter de carte. Elle m’emmènera au sud vers un long corridor vert, avec des chênes majestueux, puis à travers les Prairies Saint-Martin, véritable poumon vert de la ville : 30 hectares de nature quasi-sauvage à l’ouest du canal.

Près de l’écluse Saint-Martin, on sort de ce labyrinthe de verdure (très très bien guidé), prêt à rentrer dans le centre-ville trépidant pour découvrir ses belles maisons à pans de bois du Moyen-Âge et toutes ses boutiques gourmandes. Encore !

Bon plan: vol Air Transat direct Montréal-Nantes depuis le 18 mai, puis Rennes à une heure de train !


Les guides Ulysse vous recommandent :

  

Pas de commentaire

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*