Bon ou mauvais signe?

Voici un de mes musées préférés, dans un no man’s land entre le Mile-End et la Petite Italie. Musée non-officiel et vulnérable, éphémère et imprévisible. Et ouvert 24 heures.

photo Jérôme Delgado

Cette photo, comme les suivantes, a été prise à l’automne 2014

Il possède un corridor. Les gens passent, à pied. À vélo aussi, mais peut-être moins maintenant qu’une voie cyclable est apparue quelques mètres plus bas.

Mais bon, les gens passaient et passent encore. Les affiches, et les graffitis, restent. Mauvais signe?

Ce que j’ai vu dans ce corridor à l’automne 2014, je l’avais vu et voyais depuis un certain printemps 2012.

DSC_0372_006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’arrivée du printemps 2015, que d’aucuns auraient voulu florissant comme celui dit érable, j’ai retrouvé les mêmes cris de cœur, les mêmes coups de gueule, et le même souci esthétique pour happer le passant. Ce sont les mêmes affiches, à peine usées, à peines déchirées.

Le temps n’ait pas eu le dessus sur elles, pas plus que les travaux de réfection. Étonnant, ce petit musée…

DSC_0371_007

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*