La planification des bagages (mes échecs)

Quand je suis partie avec Petite au Mexique pour découvrir le Club Lookéa à titre d’ambassadrice pour Air Transat, j’ai aussi découvert autre chose : voyager seule avec son enfant, côté bagages, demande une méticuleuse planification. Malgré mes bonnes intentions, j’ai échoué le test… À lire pour ne pas faire les mêmes erreurs!

 

Bagages

En toute logique, partir seule avec son enfant veut dire deux bras pour transporter les bagages, la poussette et éventuellement, la petite. Dans mon plan préparatoire, je voyais les choses ainsi : j’aurais un sac à dos dans lequel j’aurais les documents de voyage, des produits de base (antihistaminique, Tylenol, serviettes humides, etc) et chacune un maillot et une robe (en ca de problème avec les bagages). Petite aurait aussi un sac à dos avec tout ce qu’il faut pour l’occuper (http://blogues.guidesulysse.com/wp/quand-est-ce-qu-on-arrive/comment-occuper-les-enfants-dans-lavion/) et quelques collations. Je transporterais une grosse valise unique avec nos vêtements jusqu’à l’enregistrement pendant que Petite transporterait sa poussette. Après être passées au comptoir, il ne resterait donc que mon sac à dos, ma fille serait dans le carrosse et son sac à dos accroché aux poignées. C’était un bon plan, non?

 

Valises : 1, Annie : 0

Ça ne s’est pas passé comme ça… C’est finalement deux valises que j’ai dû prendre pour transporter le tout (vêtements, souliers, crème solaire, chapeaux, etc). À l’aéroport de Montréal, ça s’est tout de même bien déroulé parce qu’il n’y avait pas une très longue distance entre le débarcadère et le bureau d’enregistrement. Rendues au Mexique cependant… La galère! Car la poussette n’était pas disponible dès l’atterrissage. Petite était fatiguée et avait besoin de se délier les jambes. Elle trouvait son sac à dos lourd (elle n’a pas entièrement tort). On a dû faire la file pendant longtemps et je transportais tout le bazar, soit une valise à 4 roues multidirectionnelles et une autre à deux roues « normales », deux sacs à dos, les documents de voyage à portée de main… et tout ça en jetant un œil sur la petite qui avait dans ses bras Doudou et Moutonne.

 

Non, ce n’est pas la fin du monde, oui, j’ai transporté le tout et nous nous sommes rendues à destination sans trop de heurts (à part mon pied droit qui a reçu la valise en équilibre trois fois sur les orteils et ma patience qui avait bien hâte d’être sur la plage). Disons que c’est le genre de situation où tu te dis que la prochaine fois, ça se passera beaucoup plus facilement. Si vous avez des enfants, vous comprenez assurément ce que je veux dire! Je me suis donc promis à mon retour de faire des recherches : il existe certainement des articles pour faciliter cette question des bagages. La réponse est oui, heureusement. Et je vous en parle dans un prochain texte!

 

Vous avez des suggestions, des commentaires ou des expériences à partager pour ce blogue? Aimez-nous sur Facebook, https://www.facebook.com/quandestcequonarrive, suivez-nous sur Twitter @annieleclerc et Instagram @onarrivequand. Tenez-nous au courant de vos expériences de voyages en famille en utilisant le mot-clic #onarrivequand!

 

Visitez la librairie de voyage Ulysse pour bien documenter votre voyage avant de partir.

www.guidesulysse.com

logo_Navire_Ulysse_Plaisir_bleu_sur_blanc_300pix

Pas de commentaire

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*