Oser l’Inde en famille: l’aventure des Girard nous inspire… 2/4

S’ils ont un air de famille, c’est que le papa , Michael (http://michaelmusique.com), est chanteur et les enfants, Sam-Éloi et Tom-Éliot sont comédiens (30 vies, Les parents, Les Argonautes, Kaboum…). La maman n’est jamais très loin puisque qu’elle travaille aussi en télé, mais derrière la caméra. Quand j’ai vu Hélène mettre ses premières photos de voyage en Inde sur Facebook, j’ai tout de suite été intriguée par ce voyage humanitaire en famille. Tout quitter pendant trois mois dans un pays si différent du nôtre avec ses deux enfants, fallait une bonne dose de courage et de témérité (en tout cas, pour moi, maman pas du tout téméraire qui le devient de plus en plus avec Petite qui vieillit). Ils ont accepté de nous raconter leur inspirante aventure et c’est Michael qui a pris la plume pour le faire.

 

PARTIE 2: LES CRAINTES ET LE SUPPORT!

Au fil des semaines, nous avons commencé, naïvement, à répandre la nouvelle. La plupart des gens à qui nous en parlions étaient surpris, sceptiques et nous croyaient incapables d’aller au bout d’une telle histoire. Plusieurs étaient confrontés et ne comprenaient pas l’intérêt de partir si loin se compliquer l’existence. D’autres étaient inquiets, visiblement affectés par la peur de l’inconnu ou la crainte de faire face à l’insécurité. Alors que certaines personnes clés de notre entourage y allaient d’encouragements nécessaires à notre avancée.

 

Faire manquer l’école aux garçons…

Bien qu’assurément convaincus que nous devions réaliser notre aventure, nous avions pris la décision d’attendre de rencontrer les écoles des garçons avant d’officialiser notre départ. Nous ne voulions pour rien au monde mettre leur parcours scolaire en péril. Ces discussions avec professeurs et membres de la direction s’avéreraient déterminantes. Heureusement pour nous, les réactions ont été très positives et le soutient reçu par le personnel écolier remarquable. Nous avons pris le temps de collaborer afin de tout mettre en place. Cours de rattrapage, professeurs privés, rien ne fût mis de côté.

 

La peur de la pause professionnelle

Au cours la 1ère année de préparation, nous avons délibérément décidé de rester plus discret devant notre milieu professionnel. Étant travailleurs autonomes, nous devions être prudents afin de ne pas perdre d’opportunités. Nous laissions constamment une porte entreouverte. Mais le projet devenait si sérieux que, quelque mois avant notre départ,  nous avons décidé qu’il était temps d’assumer notre décision et de l’annoncer au grand jour. Advienne que pourra! L’expérience de vie que nous allions vivre ensemble compenserait sans aucun doute pour les contrats en moins. Force est de constater que c’était notre destiné. Tous les projets se sont mis en pause ou ont été repoussés. J’aime croire que la vie s’est chargée de libérer l’espace dont nous devions disposer pour partir. La période de 3 mois convoitée, Janvier à Avril 2016, était maintenant disponible! Tout s’emboitait! Nous pouvions maintenant chercher  le bon « deal » pour nos billets d’avion.

 

IMG_8426

 

 

Du support et pas de superflu! 

Pendant le processus de préparation, Agathe, fondatrice de l’école, Améthyste, responsable des volontaires en Inde et notre nièce ont été d’un grand support afin de calmer nos petites angoisses et insécurités qui, parfois,  émergeaient face à ce grand périple qui, en tous points, serait nouveau pour chacun d’entre nous. On devait voyager léger. Qu’un seul sac à dos par personne. Tout ce que nous décidions d’apporter était calculé. Pas de superflu!

 

img_1945

 

 

Le moment du départ enfin arrivé!

Après 2 ans de préparation, de réflexions, de remises en questions et d’excitation, le 27 Décembre 2015 à 22h, heure de Montréal, on s’est regardés en se disant qu’on était complètement fous! Nos yeux se sont alors remplis de fierté et soudainement nous nous sommes envolés afin d’aller vivre en Inde, l’aventure d’une vie!!!

Dans le prochain texte: l’arrivée des Girard en Inde!

Les guides Ulysse vous recommandent :

4 Commentaires

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*